Canadian Patents Database / Patent 2824537 Summary

Third-party information liability

Some of the information on this Web page has been provided by external sources. The Government of Canada is not responsible for the accuracy, reliability or currency of the information supplied by external sources. Users wishing to rely upon this information should consult directly with the source of the information. Content provided by external sources is not subject to official languages, privacy and accessibility requirements.

Claims and Abstract availability

Any discrepancies in the text and image of the Claims and Abstract are due to differing posting times. Text of the Claims and Abstract are posted:

  • At the time the application is open to public inspection;
  • At the time of issue of the patent (grant).
(12) Patent Application: (11) CA 2824537
(54) English Title: HOCKEY HELMET WITH AN IMPACT SHOCK-ABSORPTION SYSTEM FOR REDUCING CONCUSSIONS UPON HEAD CONTACT
(54) French Title: CASQUE DE HOCKEY AVEC UN SYSTEME D'AMORTISSEUR D'IMPACT REDUISANT LES COMMOTIONS CEREBRALES LORS DE CONTACT AVEC LA TETE
(51) International Patent Classification (IPC):
  • A42B 3/14 (2006.01)
  • A42B 3/12 (2006.01)
  • A42B 3/28 (2006.01)
(72) Inventors (Country):
  • GUAY, MARTIN (Canada)
(73) Owners (Country):
  • GUAY, MARTIN (Canada)
(71) Applicants (Country):
  • GUAY, MARTIN (Canada)
(74) Agent: NA
(45) Issued:
(22) Filed Date: 2013-08-23
(41) Open to Public Inspection: 2013-11-12
Examination requested: 2013-08-23
(30) Availability of licence: N/A
(30) Language of filing: French

French Abstract



Casque de protection monocoque rigide, conçu spécialement pour les sports de
contact comme le hockey et le football, composé d'un système d'amortissement
fabriqué à partir de bandes élastiques tendues à l'intérieur de ce casque afin

d'absorber les coups à la tête dans le but de diminuer les commotions
cérébrales. Ce
système agit comme une suspension sur une automobile. Une bande élastique est
dirigée à travers des trous de la paroi du casque afin d'absorber les impacts
appliqués
aux zones suivantes: frontale, latérale droite, occipitale et latérale gauche.
Un
deuxième élastique absorbe les chocs axiaux (coups sur la tête) et les chocs
postérieurs. Un troisième et un quatrième élastique couvrent les zones
temporo-mandibulaire droite et gauche contre les impacts portés à la joue et
la mâchoire. Ces
deux derniers absorbent aussi les chocs latéraux mais servent surtout à
diminuer les
impacts de rotation. Un petit casque rigide est fixé librement entre les
élastiques pour
diminuer la pression des élastiques sur la tête.


Note: Claims are shown in the official language in which they were submitted.


-21-

Revendications:
Les réalisations de l'invention, au sujet desquelles un droit exclusif de
propriété ou de privilège est
revendiqué, sont définies comme suit:
1. Casque de protection monocoque rigide composé d'un système d'amortissement
fabriqué à
partir de bandes élastiques tendues à l'intérieur de ce casque afin d'absorber
les coups à la tête
dans le but de diminuer les commotions cérébrales. Ce système agit comme une
suspension
sur une automobile. Les bandes élastiques s'attachent sur la paroi externe du
casque. Ils
passent ensuite à travers la paroi rigide du casque par des trous spécialement
conçus afin de
maintenir la bonne orientation des élastiques ainsi que l'espacement désiré
entre la tête et la
paroi interne du casque. Les élastiques sont dirigés à travers les trous afin
de supporter
différentes régions du crâne et ainsi amortir les coups provenant de
l'extérieur. Il y a plusieurs
bandes élastiques à l'intérieur du casque. Il y a une bande qui est dirigé à
travers des trous
pour amortir les impacts appliqués aux zones suivantes: frontale, latérale
droite, occipitale et
latérale gauche. Un deuxième élastique amortit les chocs axiaux (coups sur la
tête) et encore
une fois, les chocs postérieurs. Un troisième et un quatrième élastique
couvrent respectivement
les zones temporo-mandibulaire droite et gauche contre les impacts portés aux
joues et la
mâchoire. Ces deux derniers absorbent aussi les chocs latéraux mais servent
surtout à
diminuer les impacts de rotation. Un petit casque interne rigide, facultatif,
est fixé lâchement
entre les élastiques pour diminuer la pression des élastiques sur la tête.
2. Casque de protection, défini dans la revendication 1, caractérisé en ce que
ledit casque externe
est un casque monocoque (non ajustable) rigide afin de maintenir la même
tension dans les
élastiques placés à l'intérieur du casque externe.
3. Casque de protection, défini dans la revendication 2, caractérisé en ce que
ledit casque externe
est de forme plus sphérique (à l'image des casque de football américain) donc,
un peu plus
rond sur le dessus, sur les côtés, en avant et en arrière par rapport à un
casque standard que l'on
utilise de nos jours afin de faciliter la déviation de la source de l'impact.
4. Casque de protection, défini dans la revendication 3, caractérisé en ce que
ledit casque est lisse
sur la paroi externe donc, sans relief et/ou motif adhérant dans la forme du
casque afin de
faciliter la déviation de la source de l'impact.
5. Casque de protection, défini dans la revendication 4, caractérisé en ce que
ledit casque externe



-22-

peut être fabriqué de plastique mince (moins de 3 mm d'épaisseur), léger (pour
avoir un casque
qui pèse moins de 500 g pour l'ensemble de l'invention avec tous ses
composantes) et rigide
ou de fibres de verre avec polymère rigide ou de fibres de carbone afin de
maintenir le casque
rigide (non flexible) afin que la tension dans les élastiques (qui est ajustée
dans les élastiques
lors du montage du casque et qui ne pourra plus être ajusté par la suite) ne
fasse pas courber le
casque externe.
6. Casque de protection, défini dans la revendication 5, caractérisé en ce que
ledit casque externe
peut avoir une multitude de petits trous avec un diamètre le plus grand
possible à chaque 1 cm à
travers la paroi du casque externe pourvu qu'il demeure lisse, plus ou moins
rond, sans
adhérence et qu'il demeure rigide lors des impacts afin d'augmenter la
ventilation et la légèreté
du casque.
7. Casque de protection, défini dans la revendication 5, caractérisé en ce que
ledit casque est tout
simplement la forme du petit casque interne auquel nous avons rajouté un
rembourrage de 2 cm
d'épaisseur pour ensuite remouler une coquille externe sur ce rembourrage.
Donc, la forme du
casque externe inventée est en fait la forme naturelle de la tête car le
casque interne épouse
parfaitement la tête.
8. Casque de protection, défini dans la revendication 7, caractérisé en ce que
ledit casque possède
un espace d'air de 2 cm entre la paroi interne du casque externe et la paroi
externe du casque
interne afin de permettre un temps et une zone de réaction pour les
élastiques. L'espace
occupé par le rembourrage à été remplacé par des bandes élastiques.
9. Casque de protection, défini dans les revendications 2 et 8, caractérisé en
ce que ledit casque
possède quatre bandes élastiques tendus de part et d'autres de la paroi du
casque externe qui
amortissent les impacts en absorbant l'énergie de ces derniers lors de leur
contraction/élongation.
10. Casque de protection, défini dans la revendication 9, caractérisé en ce
que ledit casque possède
des bandes élastiques plates de 3mm d'épaisseur et d'une largeur de 18mm
chacune.
11. Casque de protection, défini dans la revendication 10, caractérisé en ce
que ladite bande
élastique est composée de 16 paires de petits élastiques cylindriques de 1 mm
de diamètre (donc
32 petits élastiques) tressés à l'intérieur d'un tissu fait de fibres de
nylon/polyester.
12. Casque de protection, défini dans la revendication 11, caractérisé en ce
que ladite bande
élastique peut aussi être remplacée par une bande élastique entière,
recouverte d'un tissu, avec
les mêmes dimensions (3mm X 18mm) et avec les mêmes caractéristiques
d'extension.



-23-

13. Casque de protection, défini dans les revendications 11 et 12, caractérisé
en ce que ledit tissu
qui enrobe les élastiques favorise une diminution de la friction avec le petit
casque interne ou
avec la tête lors des mouvements.
14. Casque de protection, défini dans les revendications 11 et 12, caractérisé
en ce que ledit casque
possède des élastiques ayant la caractéristique physique d'extension suivante
par rapport à une
traction (en livre) appliquée sur eux: pour une bande de 10 cm de long, elle
doit avoir un
étirement (en cm) directement proportionnel à la tension (en livre) de 0,8
cm/lb à partir d'une
tension minimum de 7 livres(lbs) appliquée sur elle.
15. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 14, caractérisé
en ce que ledit casque
possède une première bande élastique qui couvre quatre zones de la tête en
même temps.
Ladite bande forme ainsi quatre bandes successives: la bande frontale, la
bande latérale droite,
la bande occipitale horizontale et la bande latérale gauche.
16. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 14, caractérisé
en ce que ledit casque
possède une deuxième bande élastique qui couvre deux zones en même temps.
Ladite bande
forme ainsi deux bandes successives: la bande supérieure et la bande
occipitale verticale.
17. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 14, caractérisé
en ce que ledit casque
possède une troisième bande élastique qui couvre la zone temporo-mandibulaire
droite.
18. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 14, caractérisé
en ce que ledit casque
possède une quatrième bande élastique qui couvre la zone temporo-mandibulaire
gauche.
19. Casque de protection, défini dans les revendications 15, 16, 17 et 18,
caractérisé en ce que pour
une protection optimum, chaque bande élastique ou chaque partie de bande
élastique
successives qui couvre une zone de la tête en particulier doivent pouvoir
soutenir une charge de
7 à 10 livres(lbs) au niveau de leur point milieu respectif, avant de toucher
à la paroi interne du
casque externe vis-à-vis ce point milieu.
20. Casque de protection, défini dans la revendication 19, caractérisé en ce
que la bande élastique
qui peut soutenir une charge de 7 livres(lbs) est surtout utilisée dans des
casques pour les
jeunes enfants.
21. Casque de protection, défini dans la revendication 19, caractérisé en ce
que la bande élastique
avec une tension de 9 à 10 livres(lbs) est surtout utilisée dans des casques
pour les adultes.
22. Casque de protection, défini dans la revendication 19, caractérisé en ce
que lesdites bandes
élastiques passent par des trous dans la paroi du casque externe afin de
diriger lesdites bandes
là où l'on veut à l'intérieur du casque afin de couvrir et protéger contre les
impacts des endroits


-24-

bien définis de la tête. La paroi de ces trous est arrondie afin d'empêcher
les élastiques de se
couper sur le rebord de ces derniers.
23. Casque de protection, défini dans la revendication 22, caractérisé en ce
que les trous où passent
les bandes élastiques possèdent une orientation (un angle), une grandeur et un
positionnement
bien défini pour chacun d'eux.
24. Casque de protection, défini dans la revendication 23, caractérisé en ce
que l'orientation
(l'angle) des trous permette de maintenir les bandes élastiques dans la
direction que l'on veut.
L'orientation des trous permet d'avoir le même angle que la surface du crâne à
protéger (donc,
d'être parallèle à cette surface) ou nous permet de créer une pression varier
à l'intérieur de
cette même bande. Dans notre cas, où l'angle sera de 300, l'angle fera
augmenter la pression
au bas de la bande afin de qu'il pousse ou maintient la tête à l'intérieur du
casque.
25. Casque de protection, défini dans les revendications 23 et 24, caractérisé
en ce que la grandeur
des trous permette de maintenir les élastiques là où l'on veut. La grandeur
est de 5mm X
20mm afin d'empêcher les bandes élastiques de se déplacer en dehors de la zone
de la tête que
l'on veut protéger à l'intérieur du casque.
26. Casque de protection, défini dans les revendication 23 et 25, caractérisé
en ce que le
positionnement des trous permettent d'obtenir l'espacement nécessaire de 2 cm
entre la paroi
externe du casque interne et la paroi interne du casque extérieur afin d'avoir
une bonne
absorption d'énergie lors de l'impact pour créer l'effet de suspension désiré.
27. Casque de protection, défini dans les revendications 23 et 26, caractérisé
en ce que le
positionnement des trous permette de placer les bandes élastiques de manière à
ce qu'ils
entourent la tête afin d'absorber l'énergie des impacts appliquée au côté
respectif à la bande.
28. Casque de protection, défini dans les revendications 23 et 27, caractérisé
en ce que le
positionnement des trous permette de placer les bandes élastiques de manière à
ce qu'ils
entourent la tête afin de diminuer l'effet de rebond de la tête dans le
casque. Les trous sont
positionnés de façon à permettre à l'élastique opposé à celui qui s'étire, de
contrôler le retour
de la tête au centre du casque en freinant le retour.
29. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 15 et 28,
caractérisé en ce que les trous
de la bande frontale sont inclinés de 300 (par rapport à la verticale) vers
l'avant par rapport à
leurs bases afin que la bande élastique frontale soit orientée de façon à
exercer une pression
plus forte au bas de la bande frontale que sur le haut pour empêcher la tête
de sortir du casque.
La pression pousse la tète vers le creux (dans le haut) du casque.

-25-
30. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 29, caractérisé
en ce que
l'emplacement des trous de la bande frontale est déterminé par les extrémités
de la bande
élastique frontale une fois que celle-ci formera une tangente distancée de 4
cm à partir du point
milieu de la bande frontale par rapport au point milieu du devant du casque.
N'oubliez pas que
les trous de la bande frontale sont inclinés donc, on mesure 4 cm à partir du
bord de l'élastique
frontal le plus proche de la paroi interne du casque externe (donc la partie
supérieure de la
bande frontale) afin d'offrir une zone d'absorption optimale.
31. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 15 et 28,
caractérisé en ce que les trous
de la bande occipitale horizontale sont inclinés de 30° (par rapport à
la verticale) vers l'arrière
par rapport à leurs bases afin que la bande élastique occipitale horizontale
soit orientée de
façon à exercer une pression plus forte au bas de la bande occipitale
horizontale que sur le
haut pour empêcher la tête de sortir du casque. La pression pousse la tète
vers le creux (dans le
haut) du casque.
32. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 31, caractérisé
en ce que
l'emplacement des trous de la bande occipitale horizontale est déterminé par
les extrémités de
la bande élastique occipitale horizontale une fois que celle-ci formera une
tangente distancée
de 4 cm à partir du point milieu de la bande occipitale horizontale par
rapport au point milieu
du derrière du casque. N'oubliez pas que les trous de la bande occipitale
horizontale sont
inclinés donc, on mesure 4 cm à partir du bord de l'élastique occipital
horizontal le plus proche
de la paroi interne du casque externe (donc la partie supérieure de la bande
occipitale
horizontale) afin d'offrir une zone d'absorption optimale.
33. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 15 et 28,
caractérisé en ce que les trous
de la bande latérale droite sont verticaux afin de diriger la bande élastique
latérale droite
parallèlement au côté latéral droit du crâne.
34. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 15 et 28,
caractérisé en ce que les trous
de la bande latérale gauche sont verticaux afin de diriger la bande élastique
latérale gauche
parallèlement au côté latéral gauche du crâne.
35. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 33 et 34,
caractérisé en ce que
L'emplacement du trou frontal de la bande latérale droite et l'emplacement du
trou frontal de la
bande latérale gauche sont situés au juste dessus de la bande frontale.
36. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 33 et 34,
caractérisé en ce que
l'emplacement du trou occipital de la bande latérale droite et l'emplacement
du trou occipital

-26-

de la bande latérale gauche sont situés juste au dessus de la bande occipitale
horizontale.
37. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 35, caractérisé
en ce que la distance
entre le trou frontal de la bande latérale droite et l'emplacement du trou
frontal de la bande
latérale gauche est de 9 cm. Donc, on mesure 4,5 cm de chaque côté du point
milieu de la
bande frontale pour déterminer l'endroit des trous frontaux des bandes
latérales droite et
gauche.
38. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 36, caractérisé
en ce que la distance
entre le trou occipital de la bande latérale droite et l'emplacement du trou
occipital de la bande
latérale gauche est de 9 cm. Donc, on mesure 4,5 cm de chaque côté du point
milieu de la
bande occipitale horizontale pour déterminer l'endroit des trous occipitaux
des bandes latérales
droite et gauche.
39. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 16 et 28,
caractérisé en ce que les deux
portions successives de la deuxième bande élastique (la bande supérieure et la
bande occipitale
verticale) sont placées au centre du casque d'en avant vers l'arrière.
40. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 39, caractérisé
en ce que les trous de
la bande supérieure sont déterminés par les extrémités de la portion de la
bande supérieure une
fois que celle-ci formera une tangente distancé de 4 cm à partir du point
milieu de la bande
supérieure par rapport au point milieu du dessus du casque. La bande
supérieure doit être
parallèle au plancher (la base) du casque afin que le casque demeure droit sur
la tête.
41. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 40, caractérisé
en ce que la bande
occipitale verticale (BOV) est automatiquement créée par le retour de la bande
élastique
supérieure (BS) qui contourne le milieu de l'attache en "8" (qui est vis-à-vis
le trou arrière de
la bande supérieure (BS)) et le rebord inférieur occipital du casque.
42. Casque de protection, défini dans la revendication 41, caractérisé en ce
que l'attache en "8"qui
est situé entre la bande supérieure et la bande occipitale verticale permet
trois choses: elle
permet de ne faire qu'un seul trou dans la paroi du casque afin de diriger
deux bandes
élastiques à partir du même trou. Elle permet de ne pas trop affaiblir la
paroi du casque à cette
endroit en distribuant la tension exercée par les élastiques sur une plus
grande surface du
casque. Et, elle permet, en ayant deux trous en un, de créer un espace plus
grand derrière la
bande occipitale verticale parce qu'on n'est pas obligé de faire un deuxième
trou plus loin vers
l'arrière pour repasser et rediriger la bande élastique verticale (BOV) vers
le bas.
43. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 17 et 28,
caractérisé en ce que la bande

-27-

temporo-mandibulaire droite protège contre les impacts portés à la joue et la
mâchoire du côté
droit. Elle offre une protection supplémentaire contre les impacts latéraux
droits mais elle sert
surtout à diminuer les impacts de rotation provenant de la droite.
44. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 43, caractérisé
en ce que les
extrémités de la bande temporo-mandibulaire droite sont formées de: en bas, du
rebord
inférieur devant les trous pour l'oreille droite du casque et, en haut, d'un
trou dont sa base est
située 4 cm plus haut et 2 cm plus à droite que la parti supérieure du trou
frontal de la bande
latérale droite.
45. Casque de protection, défini dans la revendication 44, caractérisé en ce
que le trou du haut de
la bande temporo-mandibulaire droite est à un angle de 45° vers la
droite par rapport à la
verticale formée à partir du trou frontal de la bande latérale droite..
46. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 18 et 28,
caractérisé en ce que la bande
temporo-mandibulaire gauche protège contre les impacts portés à la joue et la
mâchoire du côté
gauche. Elle offre une protection supplémentaire contre les impacts latéraux
gauches mais elle
sert surtout à diminuer les impacts de rotation provenant de la gauche.
47. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 46, caractérisé
en ce que les
extrémités de la bande temporo-mandibulaire gauche sont formées de: en bas, du
rebord
inférieur devant les trous pour l'oreille gauche du casque et, en haut, d'un
trou dont sa base est
située 4 cm plus haut et 2 cm plus à gauche que la parti supérieure du trou
frontal de la bande
latérale gauche.
48. Casque de protection, défini dans la revendication 47, caractérisé en ce
que le trou du haut de
la bande temporo-mandibulaire gauche est à un angle de 45° vers la
gauche par rapport à la
verticale formée à partir du trou frontal de la bande latérale gauche.
49. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 7, caractérisé
en ce qu'il y a deux
trous à la base du casque externe à droite et deux autres trous à la base du
casque externe à
gauche afin d'y attacher en boucle des ganses en "U" qui servent à fixer le
casque sur notre
tête. Les deux extrémités des ganse en "U" d'un même côté, s'attachent en
boucle dans les
deux trous à la base externe d'un même côté.
50. Casque de protection, défini dans la revendication 49, caractérisé en ce
que les ganses en "U"
de chaque côté du casque externe (une ganse à droite et une ganse à gauche)
sont en plastique
flexible.
51. Casque de protection, défini dans la revendication 50, caractérisé en ce
qu'il y a aussi une




-28-
bande de tissu attaché (cousue) en boucle au bas de chaque ganse en "U".
52. Casque de protection, défini dans la revendication 51, caractérisé en ce
qu'il y a au bas de
chaque bande en tissu, une partie (la moitié) d'un bouton poussoir. On attache
les deux moitiés
du bouton poussoir ensemble pour maintenir le casque de hockey sur la tête.
53. Casque de protection, défini dans les revendications 44 et 47, caractérisé
en ce qu'il y a des
trous pour les oreilles de chaque côté du casque. Il y a deux trous plus ou
moins ovales de
chaque côté du casque externe, deux trous à gauche et, deux autres à droite,
vis-à-vis chaque
oreille, afin de permettre au joueur de bien entendre lorsque l'on porte le
casque. Les trous
mesures environ 3,5cm de large par 2cm de haut. Par contre, les trous sont
assez petits pour
empêcher le bout d'un bâton d'y entrer.
54. Casque de protection, défini dans les revendications 1 et 7, caractérisé
en ce qu'il y a une petite
bande de rembourrage de 3 mm d'épaisseur par 2 cm de largeur, sur le rebord
interne du
casque extérieur au niveau de la base du côté droite et du côté gauche afin
d'empêcher les
coupures contre le bord du casque externe lors des impacts latéraux ou de
rotation.
55. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 15, 16, 17 et 18,
caractérisé en ce que
lesdites bandes élastiques possèdent des attaches à chaque extrémités qui les
fixent à la paroi
du casque externe.
56. Casque de protection, défini dans la revendication 55, caractérisé en ce
que lesdites attaches
sont composée de (dans l'ordre suivant : de l'extérieur vers l'intérieur): une
vis avec une tête
plate de 1 mm d'épaisseur par 11 mm de large et avec une longueur de 11 mm,
une rondelle
(washer) qui mesure 2cm de diamètre par 1 mm d'épaisseur avec un trou de 13/64
de pouce au
centre, une extrémité d'une bande élastique, la paroi du casque externe et
finalement, un écrou
qui possède un corps cylindré de 3/16 de pouce de diamètre par 11 mm de long
surmonté d'une
tête plate de 1mm d'épaisseur par 11 mm de large.
57. Casque de protection, défini dans la revendication 56, caractérisé en ce
que préalablement à
chaque attache fixé au casque externe, il y a un trou de 3/16 de pouce de
diamètre de percé
dans la paroi externe du casque externe afin de permettre de serrer la vis
contre son écrou.
58. Casque de protection, défini dans les revendications 1, 7, 8 et 26,
caractérisé en ce que ledit
casque interne est placé à l'intérieur (au milieu) des bandes élastiques, au
même endroit où l'on
mettrait notre tête dans le casque, afin de réduire la pression exercée par
les bandes élastiques
sur le crâne.
59. Casque de protection, défini dans la revendications 58, caractérisé en ce
que ledit casque



-29-

interne possède les caractéristiques physiques suivantes: le petit casque
épouse parfaitement le
contour de la tête, il est mince (moins de 2mm d'épaisseur, très léger (moins
de 100 grammes)
et très rigide. Il est composé de bandes de fibres de verre avec polymère
rigide ou de plastique
rigide ou de fibres de carbone rigide afin de résister à la compression de
élastiques. Et, la paroi
externe de ce dernier est lisse afin de ne pas augmenter la friction avec les
élastiques qui
l'entourent lors des mouvements.
60. Casque de protection, défini dans la revendication 59, caractérisé en ce
que ledit casque interne
peut être amélioré en faisant une multitude de petits trous avec un diamètre
le plus grand
possible à chaque 1 cm à travers la paroi du casque interne pourvu qu'il
demeure lisse sur la
paroi externe, sans adhérence et qu'il demeure rigide à la compression des
élastiques afin
d'augmenter la ventilation et la légèreté du casque.
61. Casque de protection, défini dans la revendication 60, caractérisé en ce
que ledit casque interne
est composé d'un léger rembourrage de 3mm d'épaisseur sur sa paroi interne
dont une
deuxième bande (une deuxième bande de 3mm d'épaisseur X 1 cm de haut) à la
base interne du
casque interne sur la moitié du casque avant (qui passe de l'oreille droite
vers l'oreille gauche,
en passant par le front) afin d'aider à maintenir la tête stable dans le
casque interne. En plus de
rendre le casque plus confortable, ce rembourrage très peu dense, absorbe très
bien l'énergie
des impacts, surtout lors des impacts maximums.
62. Casque de protection, défini dans la revendication 61, caractérisé en ce
que ledit casque interne
est aussi composé de deux bandes élastiques tendues horizontalement de part et
d'autre au
niveau de la base arrière du petit casque (au niveau de la nuque) afin de
maintenir la tête stable
dans ce dernier. Ces deux élastiques servent "d'ajustement automatique" au cas
où la tête
serait un peu trop petite pour le petit casque.
63. Casque de protection, défini dans la revendication 62, caractérisé en ce
que les rebords desdites
bandes élastiques tendues horizontalement de part et d'autre au niveau de la
base arrière du
petit casque sont collés sur la base de la paroi extérieur du petit casque
interne.
64. Casque de protection, défini dans la revendication 63, caractérisé en ce
que lesdites bandes
élastiques tendues horizontalement ont la même résistance et la même
composition que ceux
de la marque Formedica. Ils ont 7 cm de large par 1 mm d'épaisseur.
65. Casque de protection, défini dans la revendication 64, caractérisé en ce
que ledit casque interne
est fixé lâchement entre les élastiques par quatre ganses: une en avant;
autour du milieu de
l'élastique frontal, une en arrière; autour du milieu de l'élastique occipital
horizontal, une à



droite; autour du milieu de l'élastique latéral droit et l'autre à gauche;
autour du milieu de
l'élastique latéral gauche.
66. Casque de protection, défini dans la revendication 65, caractérisé en ce
que lesdites ganses qui
entourent lâchement le casque interne sont composées de bandes de velcro
(seulement avec la
portion en tissu doux du velcro) de 2cm de large X 6cm de long X 2mm
d'épaisseur sauf qu'il
y a un morceau de 2cm2 velcro rugueux qui est collé au verso d'une extrémité
d'une bande de
velcro en tissu doux pour permettre l'adhésion entre les deux extrémités de la
ganse.
67. Casque de protection, défini dans la revendication 66, caractérisé en ce
que les ganses sur le
casque interne n'empêchent pas les mouvements de va-et-vient des bandes
élastiques à
l'intérieur de ces ganses afin que ces bandes élastiques n'entraînent pas le
casque interne lors
des impacts de rotation. Limitant ainsi les risques de commotion cérébrale
lors des impacts de
rotation.
68. Casque de protection, défini dans la revendication 67, caractérisé en ce
que les ganses sur le
casque interne, en étant attachées sur le casque interne, limitent les
mouvements verticaux en
empêchant les quatre bandes élastiques qui entourent le casque interne et qui
passent dans ces
ganses de descendre lors d'un impact sur le dessus de la tête. Limitant ainsi
les risques de
fracture vertébrale par écrasement ainsi que les risques de paralysie et de
mort.
69. Casque de protection, défini dans la revendication 68, caractérisé en ce
que ledit casque interne
est formé pour avoir et maintenir un coussin d'air de 2 cm entre la paroi
interne du casque
extérieur et la paroi externe du petit casque interne lorsque ce dernier est
placé au milieu des
élastiques.
70. Casque de protection, défini dans la revendication 69, caractérisé en ce
que ledit casque interne
nous indiquera si nous devons changer de casque pour un plus grand. Si notre
tête n'entre plus
dans le petit casque interne ou s'il devient trop serré alors il faut changer
de grandeur. On ne
peut pas changer seulement le casque interne pour un plus grand car on va
perdre l'espacement
d'air désiré de 2 cm entre le casque interne et le casque externe. Par contre,
même si le casque
interne est devenu trop petit, il se pourrait que le casque nous fasse encore
en enlevant le petit
casque interne mais, la protection désiré ne sera plus la même et on
ressentira peut-être
l'inconfort des élastiques.
71. Casque de protection, défini dans les revendications 15, 16, 17, 18 et 70,
caractérisé en ce que
lesdites bandes élastiques agissent comme une suspension sur une automobile en
absorbant
l'énergie des impacts afin de réduire les commotions cérébrales.




-31-

72. Casque de protection, défini dans les revendications 15 et 38, caractérisé
en ce que ladite bande
élastique qui couvre quatre zones de la tête en même temps et qui est formée
de quatre bandes
successives: la bande frontale, la bande latérale droite, la bande occipitale
horizontale et la
bande latérale gauche peut être utilisée seul, sans les autres élastiques,
dans des casques où
l'activité pratiqué n'est pas nécessairement risqué et ne nécessite pas une
protection élevée.
Comme les casques de vélo et les casques d'armée où les impacts de rotation et
la chute
d'objets sur la tête ne sont pas les principaux risques.
73. Casque de protection, défini dans les revendications 16 et 42, caractérisé
en ce que ladite bande
élastique qui couvre deux zones en même temps et qui est formée de deux bandes
successives:
la bande supérieure et la bande occipitale verticale peut être utilisée
conjointement avec la
bande élastique mentionnée dans la revendication 72 pour des casques où
l'activité pratiqué
n'est pas nécessairement risqué et ne nécessite pas une protection élevée
contre les impacts de
rotation. Comme les casques de construction (aussi nommé: casque de sécurité)
où il faut
surtout se protéger contre les chutes d'objets sur le casque. Ainsi, on aurait
une meilleure
protection contre les choc axiaux.
74. Casque de protection, défini dans les revendications 17, 18, 45 et 48,
caractérisé en ce que
lesdites bandes élastiques qui couvrent les zones temporo-mandibulaires droite
et gauche
peuvent être utilisées conjointement avec les bandes élastiques mentionnées
dans les
revendications 72 et 73 pour fabriquer des casques pour les sports de contacts
comme le
hockey et/ou le football "style américain" afin de réduire les commotions
cérébrales.
75. Casque de protection, défini dans les revendications 1 à 74, caractérisé
en ce que ledit casque
de protection peut être utilisé pour les sports de contacts comme le hockey
et/ou le football
"style américain" afin de réduire les commotions cérébrales.
76. Casque de protection, défini dans la revendication 30, caractérisé en ce
que le bord inférieur du
milieu de la bande frontale, une fois tendue, doit être situé à 5 mm au dessus
de l'ouverture
frontale du casque externe pour le visage. La bande frontale, situé à
l'intérieur du casque
externe, doit être à 5 mm au dessus de la parti la plus basse du point milieu
du devant du
casque afin que la bande élastique frontale ne soit pas visible de l'extérieur
lors de l'extension
maximale.
77. Casque de protection, défini dans la revendication 73, caractérisé en ce
que le casque de
construction peut-être amélioré en remplaçant, tout simplement, les bandes de
tissus de
nylon/polyester (non extensible) dans ces casques par des bandes élastiques
afin d'avoir une



-32-

meilleure protection contre les choc axiaux.
78. Casque de protection, défini dans les revendications 1 à 76, caractérisé
en ce que le casque de
protection et ses composantes qui y sont décrites préalablement ne peuvent
être utilisés en tout
ou en parti afin de fabriquer système de suspension par des bandes élastiques
à l'intérieur d'un
casque de protection quelconque. Que se soit l'utilisation d'un seul élastique
horizontal qui
couvre les quatre côtés de la tête (front, occipital et latéral droite et
gauche) ou des élastiques
temporo-mandibulaires ou de l'élastique qui couvre simultanément la zone du
dessus de la tête
et de l'occiput (élastique vertical) ou l'ensemble des élastiques mentionnés
ci-haut pour
l'application à un autre casque de protection.


A single figure which represents the drawing illustrating the invention.

For a clearer understanding of the status of the application/patent presented on this page, the site Disclaimer , as well as the definitions for Patent , Administrative Status , Maintenance Fee  and Payment History  should be consulted.

Admin Status

Title Date
(22) Filed 2013-08-23
Examination Requested 2013-08-23
(41) Open to Public Inspection 2013-11-12
Dead Application 2015-02-17
Correction of Dead Application 2017-08-25

Payment History

Fee Type Anniversary Year Due Date Amount Paid Paid Date
Special Order $500.00 2013-08-23
Request for Examination $400.00 2013-08-23
Filing $200.00 2013-08-23

To view selected files, please enter reCAPTCHA code :




Filter Download Selected in PDF format (Zip Archive)
Document
Description
Date
(yyyy-mm-dd)
Number of pages Size of Image (KB)
Abstract 2013-08-23 1 30
Description 2013-08-23 20 1,190
Claims 2013-08-23 12 772
Drawings 2013-08-23 11 391
Representative Drawing 2013-10-16 1 36
Cover Page 2013-11-18 1 59
Correspondence 2013-09-12 1 27
Prosecution-Amendment 2013-11-15 5 248
Correspondence 2013-09-17 1 17
Prosecution-Amendment 2013-11-13 1 16