Canadian Patents Database / Patent 2858788 Summary

Third-party information liability

Some of the information on this Web page has been provided by external sources. The Government of Canada is not responsible for the accuracy, reliability or currency of the information supplied by external sources. Users wishing to rely upon this information should consult directly with the source of the information. Content provided by external sources is not subject to official languages, privacy and accessibility requirements.

Claims and Abstract availability

Any discrepancies in the text and image of the Claims and Abstract are due to differing posting times. Text of the Claims and Abstract are posted:

  • At the time the application is open to public inspection;
  • At the time of issue of the patent (grant).
(12) Patent: (11) CA 2858788
(54) English Title: WEAVING LOOM HAVING OPTIMIZED WARP WEAVING
(54) French Title: METIER A TISSER AVEC CONTEXTURE EN CHAINE OPTIMISEE
(51) International Patent Classification (IPC):
  • D03C 3/38 (2006.01)
  • D03D 41/00 (2006.01)
(72) Inventors :
  • DAMBRINE, BRUNO JACQUES GERARD (France)
  • COUPE, DOMINIQUE (United States of America)
  • OUELLETTE, KEN (United States of America)
  • GOERING, JONATHAN (United States of America)
(73) Owners :
  • SNECMA (France)
  • ALBANY ENGINEERED COMPOSITES (United States of America)
(71) Applicants :
  • SNECMA (France)
  • ALBANY ENGINEERED COMPOSITES (United States of America)
(74) Agent: LAVERY, DE BILLY, LLP
(74) Associate agent:
(45) Issued: 2019-05-21
(86) PCT Filing Date: 2012-12-10
(87) Open to Public Inspection: 2013-06-20
Examination requested: 2017-11-14
(30) Availability of licence: N/A
(30) Language of filing: French

(30) Application Priority Data:
Application No. Country/Territory Date
61/570,422 United States of America 2011-12-14

English Abstract

The invention relates to a Jacquard weaving loom (100) for creating a fabric by weaving between a plurality of warp threads (201) and a plurality of woof threads (202). The fabric includes a predetermined number warp threads per length unit and a predetermined number of warp thread layers. The loom includes a comber board (111) including a plurality of holes (1110) for passing a corresponding number of guide threads (113) therethrough, each guide thread being provided with an eyelet (114) having a warp thread (201) passing therethrough. The holes (1110) in the comber board (111) are distributed along a predetermined number of columns (1111) extending parallel to the direction of the warp threads (201) and a predetermined number of rows (1112) per column extending in a direction perpendicular to the direction of the warp threads. The comber board (111) includes a number of columns (1111) of holes (1110) per length unit that is less than the number of warp columns per the same length unit in the fabric and a number of rows (1112) of holes (1110) greater than the number of warp layers in the fabric.


French Abstract

L'invention concerne un métier à tisser (100) de type Jacquard destiné à réaliser un tissu par tissage entre une pluralité de fils de chaîne (201) et une pluralité de fils de trame (202), le tissu comprenant un nombre déterminé de colonnes de fils de chaîne par unité de longueur et un nombre déterminé de couches de fils de chaîne. Le métier comprend une planche d'empoutage (111) comprenant une pluralité de trous (1110) pour le passage d'un nombre correspondant de fils de commande (113), chaque fil de commande étant muni d'un illet (114) traversé par un fil de chaîne (201). Les trous (1110) de la planche d'empoutage (111) sont répartis suivant un nombre déterminé de colonnes (1111) s'étendant parallèlement à la direction des fils de chaînes (201) et un nombre déterminé de lignes (1112) par colonne s'étendant dans une direction perpendiculaire à la direction des fils de chaîne. La planche d'empoutage (111) comprend un nombre de colonnes (1111) de trous (1110) par unité de longueur inférieur au nombre de colonnes de chaîne par la même unité de longueur dans le tissu et un nombre de lignes (1112) de trous (1110) supérieur au nombre de couches de chaîne dans le tissu.


Note: Claims are shown in the official language in which they were submitted.




13
REVENDICATIONS
1. Métier à tisser de type Jacquard destiné à réaliser un tissu par
tissage entre une pluralité de fils de chaîne et une pluralité de fils de
trame, le tissu comprenant un nombre déterminé de colonnes de fils de
chaîne par unité de longueur et un nombre déterminé de couches de fils
de chaîne,
ledit métier comprenant une planche d'empoutage comprenant une
pluralité de trous pour le passage d'un nombre correspondant de fils de
commande, chaque fil de commande étant muni d'un oeillet traversé par
un fil de chaîne, les trous de la planche d'empoutage étant répartis suivant
un nombre déterminé de colonnes s'étendant parallèlement à la direction
des fils de chaînes et un nombre déterminé de lignes par colonne
s'étendant dans une direction perpendiculaire à la direction des fils de
chaîne,
caractérisé en ce que la planche d'empoutage comprend un nombre
de colonnes de trous par unité de longueur inférieur au nombre de
colonnes de chaîne par la même unité de longueur dans le tissu et un
nombre de lignes de trous supérieur au nombre de couches de chaîne
dans le tissu.
2. Métier à tisser selon la revendication 1, caractérisé en ce que le
nombre de colonnes de trous par unité de longueur dans la planche
d'empoutage est déterminé en fonction du nombre de colonnes de chaîne
par la même unité de longueur dans le tissu et le nombre de lignes de
trous en fonction du nombre de couches de fils de chaîne du tissu.
3. Métier à tisser selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce
que le nombre de colonnes de trous dans la planche d'empoutage
correspond au nombre déterminé de colonnes de fils de chaîne par unité
de longueur dans le tissu divisée par 1,5 et en ce que le nombre de lignes
de trous correspond au nombre de couches de fils de chaîne du tissu
multiplié par 1,5.
4. Métier à tisser selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce
que le nombre de colonnes de trous dans la planche d'empoutage




14
correspond au nombre déterminé de colonnes de fils de chaîne par unité
de longueur dans le tissu divisée par 2 et en ce que le nombre de lignes
de trous correspond au nombre de couches de fils de chaîne du tissu
multiplié par 2.
5. Métier à tisser selon l'une quelconque des revendications 1 à 4,
caractérisé en ce qu'il comprend un peigne placé en aval des fils de
commande suivant le sens d'avancement des fils de chaîne et en ce que la
distance d'écartement entre deux dents adjacentes dudit peigne
correspond à une distance permettant de faire passer un nombre de fil de
chaîne entre deux dents du peigne correspondant à un diviseur du nombre
de colonnes de trous par ladite unité de longueur dans la planche
d'empoutage et à un diviseur du nombre de colonnes de chaîne par ladite
unité de longueur dans le tissu.
6. Utilisation du métier à tisser selon l'une quelconque des
revendications 1 à 5 pour la réalisation de structures fibreuses de renfort
d'aubes en matériau composite pour moteurs aéronautiques.

Note: Descriptions are shown in the official language in which they were submitted.

CA 02858788 2014-06-10
WO 2013/088037 1
PCT/FR2012/052849
Métier à tisser avec contexture en chaîne optimisée
Arrière-plan de l'invention
La présente invention concerne un métier à tisser de type Jacquard.
La figure 1 illustre schématiquement un métier à tisser 10 de type
Jacquard utilisé pour la réalisation de structures fibreuses ou tissu
obtenues par tissage multicouche entre une pluralité de couches de fils de
chaîne 30 et une pluralité de couche de fils de trame 31.
De manière connue, le métier à tisser 10 est équipé d'une
mécanique Jacquard 11 supportée par une superstructure non
représentée sur la figure 1. Le métier 10 comprend également un harnais
constitué d'une planche d'empoutage 21 et de fils de commande ou
lisses 22, chaque lisse 22 étant reliée à une extrémité à un crochet de
commande 12 de la mécanique Jacquard 11 et à l'autre extrémité à un
15 des ressorts de rappel 13 fixés au bâti 14 du métier à tisser 10.
Chaque lisse 22 comprend un oeillet 23 traversé par un fil de chaîne
30. Les lisses 22 et leur illet 23 associé sont animés d'un mouvement
d'oscillation sensiblement vertical représenté par la double flèche F sous
les efforts de traction exercés respectivement par les crochets de
20 commande 12 et les ressorts de rappel 13. Les lisses 22 permettent de
soulever certains fils de chaîne 30 et de créer ainsi une foule 15
permettant l'introduction de fils de trame 31.
Les lisses 22 sont réparties spatialement en fonction de la position
des trous 210 de la planche d'empoutage 21, c'est-à-dire suivant une
pluralité de colonnes 211 et de lignes 212.
La densité des trous 210 dans la planche d'empoutage correspond à
la densité du tissu à réaliser, c'est-à-dire qu'on retrouve dans la planche
d'empoutage un espacement entre chaque colonne de trous équivalent à
celui présent entre chaque colonne de chaîne dans le tissu à réaliser.
Certaines structures fibreuses, comme par exemple celles destinées
à former des renforts pour des aubes en matériau composite de moteurs
aéronautiques, nécessitent un tissage très dense avec une contexture
notamment en chaîne relativement serrée afin de conférer une bonne
tenue mécanique à la pièce. La contexture en chaîne correspond au
nombre de fils de chaîne par unité de longueur. Par conséquent, lorsque
l'on souhaite tisser avec une contexture en chaîne serrée, il faut réduire
l'espace entre les colonnes de trous dans la planche d'empoutage, ce qui

CA 02858788 2014-06-10
WO 2013/088037 2
PCT/FR2012/052849
entraîne le rapprochement des lisses d'une colonne, par exemple les lisses
22 de la colonne li, avec les lisses de la ou les colonnes adjacentes, par
exemple ici la colonne 12. Cependant, lorsque les lisses de deux colonnes
adjacentes sont trop proches, le mouvement des lisses, et plus
particulièrement de leur oeillet associé, est gêné par la proximité des lisses
et des fils de chaîne présents dans la colonne adjacente.
Afin d'éviter les risques d'accrochage entre des lisses appartenant à
des colonnes adjacentes, un espace minimal entre chaque colonne de
lisses doit être respecté. Il existe donc une limite à l'augmentation de la
densité de la contexture d'un tissu avec les métiers à tisser existants.
Objet et résumé de l'invention
Il est, par conséquent, souhaitable de pouvoir disposer de métiers à
tisser permettant de réaliser des tissus présentant une contexture
supérieure à celle qui peut être obtenue avec les métiers à tisser de l'art
antérieur.
A cet effet, selon l'invention, il est proposé un métier à tisser de
type Jacquard destiné à réaliser un tissu par tissage entre une pluralité de
fils de chaîne et une pluralité de fils de trame, le tissu comprenant un
nombre déterminé de colonnes de fils de chaîne par unité de longueur et
un nombre déterminé de couches de fils de chaîne,
ledit métier comprenant une planche d'empoutage comprenant une
pluralité de trous pour le passage d'un nombre correspondant de fils de
commande, chaque fil de commande étant muni d'un oeillet traversé par
un fil de chaîne, les trous de la planche d'empoutage étant répartis suivant
un nombre déterminé de colonnes s'étendant parallèlement à la direction
des fils de chaînes et un nombre déterminé de lignes par colonne
s'étendant dans une direction perpendiculaire à la direction des fils de
chaîne,
caractérisé en ce que la planche d'empoutage comprend un nombre
de colonnes de trous par unité de longueur inférieur au nombre de
colonnes de chaîne par la même unité de longueur dans le tissu et un
nombre de lignes de trous supérieur au nombre de couches de chaîne
dans le tissu.
Grâce à la réduction du nombre de colonnes de trous dans la
planche d'empoutage par rapport au nombre de colonnes de fils de chaîne

CA 02858788 2014-06-10
3
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
dans le tissu à réaliser, il est possible de maintenir un espace entre les
colonnes de lisses adjacentes suffisant pour ne pas gêner leur mouvement
respectif tout en réalisant un tissu avec une contexture en chaîne plus
serrée que celle qui aurait pu être obtenue avec un métier de l'art
antérieur.
En outre, le nombre de trous par colonne de trous dans la planche
d'empoutage étant supérieur au nombre de couches de chaîne dans le
tissu à réaliser, on dispose d'un nombre de fils de chaîne suffisant pour
former la densité de colonnes et le nombre de couches de fils de chaîne
visés dans le tissu à réaliser.
En d'autre termes, on répartit dans la profondeur de la planche
d'empoutage une partie de la densité de la contexture en chaîne visée
dans le tissu à réaliser afin de conserver un espace suffisant entre deux
colonnes de lisses adjacente.
Selon un aspect de l'invention, le nombre de colonnes de trous par
unité de longueur dans la planche d'empoutage est déterminé en fonction
du nombre de colonnes de chaîne par la même unité de longueur dans le
tissu et le nombre de lignes de trous en fonction du nombre de couches
de fils de chaîne du tissu. Il est ainsi possible d'optimiser la répartition
des
trous dans la planche d'empoutage en fonction de la densité de contexture
visée pour le tissu à réaliser.
Selon un premier exemple de répartition, le nombre de colonnes de
trous dans la planche d'empoutage peut notamment correspondre au
nombre déterminé de colonnes de fils de chaîne par unité de longueur
dans le tissu divisée par 1,5 tandis que le nombre de lignes de trous
correspond au nombre de couches de fils de chaîne du tissu multiplié par
1,5.
Selon un deuxième exemple de répartition, le nombre de colonnes
de trous dans la planche d'empoutage correspond au nombre déterminé
de colonnes de fils de chaîne par unité de longueur dans le tissu divisée
par 2 tandis que le nombre de lignes de trous correspond au nombre de
couches de fils de chaîne du tissu multiplié par 2.
Selon un autre aspect de l'invention, le métier à tisser comprend un
peigne placé en aval des fils de commande suivant le sens d'avancement
des fils de chaîne, la distance d'écartement entre deux dents adjacentes
dudit peigne correspondant à une distance permettant de faire passer un

CA 02858788 2014-06-10
4
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
nombre de fil de chaîne entre deux dents du peigne correspondant à un
diviseur du nombre de colonnes de trous par ladite unité de longueur dans
la planche d'empoutage et à un diviseur du nombre de colonnes de chaîne
par ladite unité de longueur dans le tissu.
Cela permet de maintenir les couches de fils de chaîne appartenant
à la même colonne de chaîne entre deux dents adjacentes du peigne et
d'organiser ainsi les colonnes et couches de fils de chaîne suivant le
nombre de colonnes et de couches de fils de chaîne défini pour le tissu
L'invention concerne également l'utilisation du métier à tisser selon
l'invention pour la réalisation de structures fibreuses de renfort d'aubes en
matériau composite pour moteurs aéronautiques.
Brève description des dessins
D'autres caractéristiques et avantages de l'invention ressortiront de
la description suivante de modes particuliers de réalisation de l'invention,
donnés à titre d'exemples non limitatifs, en référence aux dessins
annexés, sur lesquels :
- la figure 1 est une vue schématique en perspective d'un
métier à tisser de type Jacquard selon l'art antérieur,
- la figure 2 est une vue schématique en perspective d'un
métier à tisser de type Jacquard selon un mode de réalisation de
l'invention,
- la figure 3 est une vue de principe montrant la répartition
avant tissage des fils de chaîne issus d'une première colonne de lisses du
métier à tisser de la figure 2,
- la figure 4 est une vue de principe montrant la répartition
avant tissage des fils de chaîne issus d'une deuxième colonne de lisses
adjacente à la première colonne de lisses du métier à tisser de la figure 2,
- la figure 5 est une vue schématique en perspective d'une
planche d'empoutage selon un autre mode de réalisation de l'invention,
- les figures 6 à 9 sont une vue de principe montrant la
répartition avant tissage des fils de chaîne issus respectivement d'une
première, deuxième, troisième et quatrième colonnes de lisses coopérant
avec la planche d'empoutage de la figure 5.

CA 02858788 2014-06-10
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
Description détaillée de modes de réalisation
L'invention s'applique d'une manière générale aux métiers à tisser
de type Jacquard utilisés notamment pour réaliser des textures fibreuses
ou tissus par tissage multicouches entre des couches de fils de chaîne et
5 des couches
de fils de trame. L'invention s'applique plus particulièrement
dans le cas du tissage de tissus présentant une contexture serrée, c'est-à-
dire un nombre important de fils de chaîne et/ou de trame par unité de
longueur. La contexture s'exprime généralement en nombre de fils par
centimètres ou par pouce ( inch ).
Comme expliqué ci-avant, à partir d'un certain niveau de densité de
contexture en chaîne, le tissage devient très difficile, voire impossible, car

les oeillets de lisses d'une colonne de lisses sont trop proches des illets
de lisses et des fils de chaîne de la ou des colonnes de lisses adjacentes.
A cet effet, l'invention propose de répartir la densité des fils à tisser
dans la profondeur de la planche d'empoutage du métier à tisser, ce qui
permet d'augmenter l'écartement entre deux colonnes de lisses tout en
conservant une densité élevée ensuite dans le tissu. Il est ainsi possible de
tisser avec une densité de fils de chaîne dans le tissu supérieure à la
densité maximale permise avec un métier à tisser de l'art antérieur.
Plus précisément, selon la présente invention, la planche
d'empoutage comprend un nombre de colonnes de trous par unité de
longueur inférieur au nombre de colonnes de chaîne par la même unité de
longueur dans le tissu et un nombre de lignes de trous supérieur au
nombre de couches de chaîne du tissu. Le nombre de colonnes de trous
est déterminé en fonction de la contexture en chaîne du tissu et le nombre
de lignes de trous en fonction du nombre de couches du tissu.
Par exemple, le nombre de colonnes de trous dans la planche
d'empoutage peut correspondre à la contexture en chaîne du tissu divisée
par 1,5 tandis que le nombre de lignes de trous correspond au nombre de
couches de fils de chaîne du tissu multiplié par 1,5. Selon un autre
exemple, le nombre de colonnes de trous dans la planche d'empoutage
peut correspondre à la contexture en chaîne du tissu divisée par 2 tandis
que le nombre de lignes de trous correspond au nombre de couches de fils
de chaîne du tissu multiplié par 2.
La figure 2 illustre un métier à tisser 100 équipé d'une mécanique
Jacquard 101 supportée par une superstructure non représentée sur la

CA 02858788 2014-06-10
6
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
figure 2. Le métier 100 comprend également un harnais 110 constitué
d'une planche d'empoutage 111 et des fils de commande ou lisses 113,
chaque lisse 113 étant reliée à une extrémité à un crochet de commande
1010 de la mécanique Jacquard 101 et à l'autre extrémité à un des
ressorts de rappel 102 fixés au bâti 103 du métier à tisser 100. Chaque
lisse 113 comprend un ou oeillet 114 traversé par un fil de chaîne 201.
Les lisses 113 et leur oeillet 114 associé s'étendent dans une zone D dans
laquelle les lisses 113 et les oeillets 114 sont animés d'un mouvement
d'oscillation sensiblement vertical représenté par la double flèche F. Les
lisses 113 sont soumises à des efforts de traction respectivement exercés
par les crochets de commande 102 et par les ressorts de rappel 105. Les
lisses 113 permettent de soulever certains fils de chaîne 201 et de créer
ainsi une foule 104 permettant l'introduction de fils de trame 202.
Les lisses 113 sont réparties spatialement dans la zone D en
fonction de la position des trous 1110 de la planche d'empoutage 111,
c'est-à-dire suivant une pluralité de colonnes 1111 de trous 1110 et de
lignes 1112 de trous 1110. Comme expliqué plus loin en détail, les fils de
chaîne 201 situés en aval du peigne 120 sont regroupés suivant un
nombre de colonne par unité de longueur supérieur à celui de la planche
d'empoutage et un nombre de couches inférieur au nombre de lignes de
trous dans la planche d'empoutage de manière à correspondre à la densité
finale du tissu à fabriquer.
Dans l'exemple décrit sur la figure 2, le métier à tisser 100 permet
de tisser un tissu ayant une contexture chaîne de 12 fils par pouce, soit
4,7 fils par centimètre, sur 24 couches de chaîne dans l'épaisseur du tissu.
Conformément à l'invention et dans l'exemple décrit ici, le métier 100
comprend un harnais 110 muni d'une planche d'empoutage 111
présentant 12/1,5=8 colonnes de trous par pouce, soit 3,1 colonnes par
centimètre, s'étendant chacune sur 24x1,5=36 lignes de trous. Par
conséquent, la distance dH entre deux colonnes 1111 de trous 1110 dans
la planche d'empoutage 111 correspond à 1,5 fois la distance dcH entre
deux colonnes de chaîne présentes au niveau de la foule 104, ce qui
permet d'avoir un écart plus important entre deux colonnes de lisses. Les
oeillets d'une colonne de lisse peuvent alors se déplacer librement, c'est-à-
dire sans être gênées par une trop grande proximité avec les fils de chaîne
ou les oeillets de la ou les colonnes de lisses adjacentes.

CA 02858788 2014-06-10
7
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
Par soucis de simplification et de clarté de la figure 2, seules deux
colonnes de lisses 113 et de fils de chaîne 201 associés sont ici
représentées en dessous du harnais 110. Plus précisément et comme
illustrée sur la figure 3, la première colonne de lisses li comprend 36 lisses
113a-1 à 113a-36 munie chacune respectivement d'un oeillet 114a-1 à
114a-36 dans laquelle passe respectivement un fil de chaîne 201a-1 à
201a-24 et 201b-13 à 201b-24. Comme illustrée sur la figure 4, la
deuxième colonne de lisses 12 comprend 36 lisses 113b-1 à 113b-36 munie
chacune respectivement d'un oeillet 114b-1 à 114b-36 dans laquelle passe
respectivement un fil de chaîne 201b-1 à 201b-12 et 201c-1 à 201c-24.
La figure 3 montre comment sont répartis les fils de chaîne issus de
la première colonne de lisses li en aval du peigne 120, c'est-à-dire au
niveau de la foule 104. Les 24 premiers fils de chaînes 201a-1 à 201a-24
traversant respectivement les oeillets 114a-1 à 114a-24 associés
respectivement aux lisses 113a-1 à 113a-24 forment la première colonne
de fils de chaîne Cl de la foule 104 tandis que les 12 derniers fils de
chaînes 201b-13 à 201b-24 traversant respectivement les oeillets 114a-25
à 114a-36 associés respectivement aux lisses 113a-25 à 113a-36 forment
une partie de la deuxième colonne de fils de chaîne C2 de la foule 104.
La figure 4 montre comment sont répartis les fils de chaîne issus de
la deuxième colonne de lisses 12 en aval du peigne 120, c'est-à-dire au
niveau de la foule 104. Les 12 premiers fils de chaînes 201b-1 à 201b-12
traversant respectivement les oeillets 114b-1 à 114b-12 associés
respectivement aux lisses 113b-1 à 113b-12 forment l'autre partie de la
deuxième colonne de fils de chaîne C2 de la foule 104 tandis que les 24
derniers fils de chaînes 201c-1 à 201c-24 traversant respectivement les
oeillets 114b-13 à 114b-36 associés respectivement aux lisses 113b-13 à
113b-36 forment la troisième colonne de fils de chaîne C3 de la foule 104.
Le tableau ci-après indique comment sont pris les fils de chaîne au
niveau du harnais.

CA 02858788 2014-06-10
8
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
1ère colonne 2ème colonne
CEillet dans le illet dans le
harnais harnais
114a-36 201b-24 114b-36 201c-24
114a-35 201b-23 114b-35 201c-23
114a-34 201b-22 114b-34 201c-22
114a-33 201b-21 114b-33 201c-21
114a-32 201b-20 114b-32 201c-20
114a-31 201b-19 114b-31 201c-19
114a-30 201b-18 114b-30 201c-18
114a-29 201b-17 114b-29 201c-17
114a-28 201b-16 114b-28 201c-16
114a-27 201b-15 114b-27 201c-15
114a-26 201b-14 114b-26 201c-14
114a-25 201b-13 114b-25 201c-13
114a-24 201a-24 114b-24 201c-12
114a-23 201a-23 114b-23 201c-11
114a-22 201a-22 114b-22 201c-10
114a-21 201a-21 114b-21 201c-9
114a-20 201a-20 114b-20 201c-8
114a-19 201a-19 114b-19 201c-7
114a-18 201a-18 114b-18 201c-6
114a-17 201a-17 114b-17 201c-5
114a-16 201a-16 114b-16 201c-4
114a-15 201a-15 114b-15 201c-3
114a-14 201a-14 114b-14 201c-2
114a-13 201a-13 114b-13 201c-1
114a-12 201a-12 114b-12 201b-12
114a-11 201a-11 114b-11 201b-11
114a-10 201a-10 114b-10 201b-10
114a-9 201a-9 114b-9 201b-9
114a-8 201a-8 114b-8 201b-8
114a-7 201a-7 114b-7 201b-7
114a-6 201a-6 114b-6 201b-6
114a-5 201a-5 114b-5 201b-5
114a-4 201a-4 114b-4 201b-4
114a-3 201a-3 114b-3 201b-3
114a-2 201a-2 114b-2 201b-2
114a-1 201a-1 114b-1 201b-1

CA 02858788 2014-06-10
9
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
Les fils de chaîne issus des colonnes de lisses sont rabattus et
organisés par le peigne 120 suivant le nombre de colonnes et de couches
de fils de chaîne défini pour le tissu. Ainsi, pour trois colonnes de 36
lisses
dans la zone D, on retrouve au niveau de la foule 104 trois colonnes de 24
fils de chaîne, à savoir une première colonne de fils 201a-1 à 201a-24,
une deuxième colonne de fils 201b-1 à 201b-24 et une troisième colonne
de fils 201c-1 à 201c-24, ce qui permet de retrouver, à l'endroit du tissage
des fils de chaîne 201 avec des fils de trame 202, la densité visée en fils
de chaîne pour le tissu.
Selon un aspect de l'invention, la distance d'écartement entre deux
dents adjacentes du peigne correspond de préférence à une distance
permettant de faire passer un nombre de fil de chaîne entre deux dents
du peigne correspondant à un diviseur du nombre de colonnes de trous
par unité de longueur dans la planche d'empoutage ainsi qu'à un diviseur
du nombre de colonnes de chaîne par la même unité de longueur dans le
tissu. Dans l'exemple décrit sur les figures 2 à 4, la distance d121 entre
deux dents adjacentes 121 du peigne 120 correspond à la distance dH
entre deux colonnes 1111 de trous 1110 dans la planche d'empoutage 111
divisé par 2 (8/2=4) ainsi qu'à la distance dcH entre deux colonnes de
chaîne dans le tissu divisée par 3 (12/3=4), trois colonnes de fils de
chaîne étant présentes entre deux dents adjacentes 121 du peigne 120.
La figure 5 illustre un harnais 210 constitué d'une planche
d'empoutage 211 qui diffère de la planche d'empoutage 111 de la figure 2
en ce qu'elle permet également de tisser un tissu ayant une contexture
chaîne de 12 fils par pouce, soit 4,7 fils par centimètre, sur 24 couches de
chaîne dans l'épaisseur du tissu mais avec des colonnes de lisses
comprenant chacune 48 lisses et oeillets associés et en utilisant un oeillet
sur deux dans chaque colonne de lisse. Par souci de simplification, seule la
planche d'empoutage 211 du métier à tisser est représentée sur la figure
5, les autres éléments du métier à tisser étant identiques à ceux de la
figure 2 en tenant compte de l'augmentation du nombre de lisses par
colonnes et de leur oeillet associé.
Dans l'exemple décrit ici, le nombre de colonnes de trous dans la
planche d'empoutage correspond à la contexture en chaîne du tissu
divisée par 2 tandis que le nombre de lignes de trous correspond au
nombre de couches de fils de chaîne du tissu multiplié par 2. Plus

CA 02858788 2014-06-10
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
précisément, la planche d'empoutage 211 présente 12/2=6 colonnes de
trous par pouce, soit 2.36 colonnes par centimètre, s'étendant chacune
sur 24x2=48 lignes de trous. Par conséquent, la distance dH entre deux
colonnes 2111 de trous 2110 dans la planche d'empoutage 211
5 correspond à 2 fois la distance entre deux colonnes de chaîne présentes
au niveau de la foule, ce qui permet d'avoir un écart plus important entre
deux colonnes de lisses. Les oeillets d'une colonne de lisse peuvent alors
se déplacer librement, c'est-à-dire sans être gênées par une trop grande
proximité avec les fils de chaîne ou les oeillets de la ou les colonnes de
10 lisses adjacentes.
En outre, comme décrit ci-après en détail, on ne fait passer un fil
de chaîne que dans un oeillet sur deux dans chaque colonne de lisses avec
un décalage entre deux colonnes de lisses adjacentes, ce qui permet
d'espacer encore plus les uns des autres les oeillets destinés à soulever les
fils de chaîne.
Les lisses 213 sont réparties spatialement en fonction de la position
des trous 2110 de la planche d'empoutage 211, c'est-à-dire suivant une
pluralité de colonnes 2111 de trous 2110 et de lignes 2112 de trous 2110.
La figure 6 montre comment sont répartis les fils de chaîne dans la
première colonne de lisses 213a-1 à 213a-48. Les 24 fils de chaînes 301a-
1 à 301a-24 traversent respectivement les oeillets 214a-1, 214a-3,... à
214a-47 associés respectivement aux lisses 213a-1, 213a-3,... à 213a-47
et forment la première colonne de fils de chaîne Cl de la foule.
La figure 7 montre comment sont répartis les fils de chaîne dans la
deuxième colonne de lisses 213b-1 à 213b-48. Les 24 fils de chaînes
301b-1 à 301b-24 traversent respectivement les oeillets 214b-2, 214b-4,...
à 214b-48 associés respectivement aux lisses 213b-2, 213b-4,... à 213b-48
et forment la deuxième colonne de fils de chaîne C2 de la foule.
La figure 8 montre comment sont répartis les fils de chaîne dans la
troisième colonne de lisses 213c-1 à 213c-48. Les 24 fils de chaînes 301c-
1 à 301c-24 traversent respectivement les oeillets 214c-1, 214c-3,... à
214c-47 associés respectivement aux lisses 213c-1, 213c-3,... à 213c-47 et
forment la troisième colonne de fils de chaîne C2 de la foule.
La figure 9 montre comment sont répartis les fils de chaîne dans la
quatrième colonne de lisses 213d-1 à 213d-48. Les 24 fils de chaînes
301d-1 à 301d-24 traversent respectivement les oeillets 214d-2, 214d-4,...

CA 02858788 2014-06-10
11
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
à 214d-48 associés respectivement aux lisses 213d-2, 213d-4,... à 213d-48
et forment la quatrième colonne de fils de chaîne C4 de la foule.
Le tableau ci-après indique comment sont pris les fils de chaîne au
niveau du harnais.
1ère 2ème 3ème 4ème
colonne colonne colonne colonne
dans le dans le dans le dans le
illet harnais CEillet harnais illet harnais illet
harnais
214a-48 214b-48 301b-24 214c-48 214d-48 301d-24
214a-47 301a-24 214b-47 214c-47 301c-24 214d-47
214a-46 214b-46 301b-23 214c-46 214d-46 301d-23
214a-45 301a-23 214b-45 214c-45 301c-23 214c1-45
214a-44 214b-44 301b-22 214c-44 214d-44 301d-22
214a-43 301a-22 214b-43 214c-43 301c-22 214d-43
214a-42 214b-42 301b-21 214c-42 214d-42 301d-21
214a-41 301a-21 214b-41 214c-41 301c-21 214d-41
214a-40 214b-40 301b-20 214c-40 214d-40 301d-20
214a-39 301a-20 214b-39 214c-39 301c-20 214d-39
214a-38 214b-38 301b-19 214c-38 214d-38 301d-19
214a-37 301a-19 214b-37 214c-37 301c-19 214d-37
214a-36 214b-36 301b-18 214c-36 214c1-36 301d-18
214a-35 301a-18 214b-35 214c-35 301c-18 214d-35
214a-34 214b-34 301b-17 214c-34 214d-34 301d-17
214a-33 301a-17 214b-33 214c-33 301c-17 214d-33
214a-32 214b-32 301b-16 214c-32 214d-32 301d-16
214a-31 301a-16 214b-31 214c-31 301c-16 214d-31
214a-30 214b-30 301b-15 214c-30 214d-30 301d-15
214a-29 301a-15 214b-29 214c-29 301c-15 214d-29
214a-28 214b-28 301b-14 214c-28 214d-28 301d-14
214a-27 301a-14 214b-27 214c-27 301c-14 214d-27
214a-26 214b-26 301b-13 214c-26 214d-26 301d-13
214a-25 301a-13 214b-25 214c-25 301c-13 214d-25
214a-24 214b-24 301b-12 214c-24 214d-24 301d-12
214a-23 301a-12 214b-23 214c-23 301c-12 214c1-23
214a-22 214b-22 301b-11 214c-22 214d-22 301d-11
214a-21 301a-11 214b-21 214c-21 301c-11 214d-21
214a-20 214b-20 301b-10 214c-20 214d-20 301d-10
214a-19 301a-10 214b-19 214c-19 301c-10 214d-19
214a-18 214b-18 301b-9 214c-18 214d-18 301d-9
214a-17 301a-9 214b-17 214c-17 301c-9 214d-17
214a-16 214b-16 301b-8 214c-16 214d-16 301d-8

CA 02858788 2014-06-10
12
WO 2013/088037
PCT/FR2012/052849
214a-15 301a-8 214b-15 214c-15 301c-8 214d-15
214a-14 214b-14 301b-7 214c-14 214d-14 301d-7
214a-13 301a-7 214b-13 214c-13 301c-7 214d-13
214a-12 214b-12 301b-6 214c-12 214d-12 301d-6
214a-11 301a-6 214b-11 214c-11 301c-6 214d-11
214a-10 214b-10 301b-5 214c-10 214d-10 301d-5
214a-9 301a-5 214b-9 214c-9 301c-5 214d-9
214a-8 214b-8 301b-4 214c-8 214d-8 301d-4
214a-7 301a-4 214b-7 214c-7 301c-4 214d-7
214a-6 214b-6 301b-3 214c-6 214d-6 301d-3
214a-5 301a-3 214b-5 214c-5 301c-3 214d-5
214a-4 214b-4 301b-2 214c-4 214d-4 301d-2
214a-3 301a-2 214b-3 214c-3 301c-2 214d-3
214a-2 214b-2 301b-1 214c-2 214d-2 301d-1
214a-1 301a-1 214b-1 214c-1 301c-1 214d-1
Les fils de chaîne issus des colonnes de lisses sont rabattus et
organisés par le peigne 240 suivant le nombre de colonnes et de couches
de fils de chaîne défini pour le tissu. Ainsi, pour quatre colonnes de 48
lisses, on retrouve au niveau de la foule quatre colonnes de 24 fils de
chaîne, à savoir une première colonne de fils 301a-1 à 301a-24, une
deuxième colonne de fils 301b-1 à 301b-24, une troisième colonne de fils
301c-1 à 301c-24 et une quatrième colonne de fils 301d-1 à 301d-24, ce
qui permet de retrouver, à l'endroit du tissage des fils de chaîne avec des
fils de trame, la densité visée en fils de chaîne pour le tissu.
Dans l'exemple décrit sur les figures 6 à 9, la distance d241 entre
deux dents adjacentes 241 du peigne 240 correspond à la distance dH
entre deux colonnes 2111 de trous 2110 dans la planche d'empoutage 211
ainsi qu'à la distance entre deux colonnes de chaîne dans le tissu divisée
par 2, quatre colonnes de fils de chaîne étant présentes entre deux dents
adjacentes 121 du peigne 120.

A single figure which represents the drawing illustrating the invention.

For a clearer understanding of the status of the application/patent presented on this page, the site Disclaimer , as well as the definitions for Patent , Administrative Status , Maintenance Fee  and Payment History  should be consulted.

Admin Status

Title Date
Forecasted Issue Date 2019-05-21
(86) PCT Filing Date 2012-12-10
(87) PCT Publication Date 2013-06-20
(85) National Entry 2014-06-10
Examination Requested 2017-11-14
(45) Issued 2019-05-21

Abandonment History

There is no abandonment history.

Maintenance Fee

Last Payment of $200.00 was received on 2020-11-23


 Upcoming maintenance fee amounts

Description Date Amount
Next Payment if small entity fee 2021-12-10 $100.00
Next Payment if standard fee 2021-12-10 $204.00

Note : If the full payment has not been received on or before the date indicated, a further fee may be required which may be one of the following

  • the reinstatement fee;
  • the late payment fee; or
  • additional fee to reverse deemed expiry.

Patent fees are adjusted on the 1st of January every year. The amounts above are the current amounts if received by December 31 of the current year. Please refer to the CIPO Patent Fees web page to see all current fee amounts.

Payment History

Fee Type Anniversary Year Due Date Amount Paid Paid Date
Application Fee $400.00 2014-06-10
Maintenance Fee - Application - New Act 2 2014-12-10 $100.00 2014-11-25
Maintenance Fee - Application - New Act 3 2015-12-10 $100.00 2015-11-25
Maintenance Fee - Application - New Act 4 2016-12-12 $100.00 2016-11-29
Request for Examination $800.00 2017-11-14
Maintenance Fee - Application - New Act 5 2017-12-11 $200.00 2017-11-22
Maintenance Fee - Application - New Act 6 2018-12-10 $200.00 2018-11-21
Final Fee $300.00 2019-04-03
Maintenance Fee - Patent - New Act 7 2019-12-10 $200.00 2019-11-20
Maintenance Fee - Patent - New Act 8 2020-12-10 $200.00 2020-11-23
Current owners on record shown in alphabetical order.
Current Owners on Record
SNECMA
ALBANY ENGINEERED COMPOSITES
Past owners on record shown in alphabetical order.
Past Owners on Record
None
Past Owners that do not appear in the "Owners on Record" listing will appear in other documentation within the application.

To view selected files, please enter reCAPTCHA code :




Filter

Document
Description
Date
(yyyy-mm-dd)
Number of pages Size of Image (KB)
Abstract 2014-06-10 2 120
Claims 2014-06-10 2 73
Drawings 2014-06-10 7 356
Description 2014-06-10 12 641
Representative Drawing 2014-08-13 1 24
Cover Page 2014-09-03 2 71
Assignment 2014-06-10 5 142
PCT 2014-06-10 4 106
Prosecution-Amendment 2017-11-14 1 33
Prosecution-Amendment 2017-12-21 1 32
Correspondence 2019-04-03 1 34
Representative Drawing 2019-04-25 1 26
Cover Page 2019-04-25 1 62